[English] Printer-friendly version
The Ecumenical Patriarch
The Ecumenical Patriarchate
Bishops of the Throne
List of Patriarchs
Other Orhodox Churches
Theological and various articles
Ecological activities
Youth ministry
Interchristian relations
Conferences
Photo gallery
Holy Monasteries and Churches
Creed
Church calendar
Icons
Byzantine music
Contact details

Ἀρχική σελίς
Ἀρχική σελίς

Message
de Sa Sainteté le Patriarche Oecuménique Bartholomée 1er
à l'occasion du 21e congrés
du Parti Populaire Européen

Ἐπιστροφή
Ἐπιστροφή

Monsieur le Président,

Nous tenons à vous féliciter très chaleureusement avec l’organisation du 21e congrès du Parti Populaire Européen, portant sur le renforcement de l’Europe pour l’Europe et par l’Europe.

Nous nous félicitons d’un tel thème, car il exprime fidèlement l’idée que nous nous faisons de ce continent non seulement en tant que processus diachronique, mais aussi comme construction politique des conditions d’un vivre ensemble tout à fait inédites dans l’histoire de l’humanité. Il nous semble notamment que ce sont ces raisons qui ont poussé le comité Nobel à offrir son Prix pour la paix à l’Union Européenne. Ce geste est significatif de l’espoir de paix et de prospérité dont est porteur le projet européen. Par conséquent, ce Prix est justifié. Mais c’est aussi un encouragement à répondre au contexte de crise qui s’étend sur le monde. L’Europe possède les atouts nécessaires pour y faire face.

Parallèlement, l’Europe est sans cesse confrontée à la question de sa définition et de ses limites. Or, elle est en perpétuelle métamorphose. Sa réalité est inédite. Unifié économiquement, organisé autour de plusieurs pôles et géré par une communauté internationale qui cherche ses valeurs et ses modes d’action, le nouveau siècle s’éloigne de l’image simple d’un ensemble d’États souverains à laquelle nous nous étions habitués. C’est dans ce contexte d’instabilité et de fluidité que l’Europe est invitée à découvrir une nouvelle voie qui lui permettra de faire face aux défis contradictoires de l’inégalité générationnelle et de l’inégalité géographique, sans succomber aux tentations de l’exclusion et de l’hégémonisme, sans rechuter dans des cycles de conflits et de violence. La réconciliation franco-allemande sonne alors comme une promesse. L’Europe en est sa réalisation. Dès lors, l’Europe, malgré ses difficultés, que nous connaissons tous, malgré les crispations identitaires qui ne l’ont jamais quitté, est et demeure le prototype d’un projet politique, économique et social contribuant à la réconciliation et donc à la paix. Devant les reconfigurations contemporaines du monde, l’Europe rend compte de la possibilité d’une région sans guerre et garantissant la paix.

Dans cette nouvelle aventure européenne, le monde orthodoxe désire apporter sa contribution. Proche à l’Europe et à son devenir historique, elle a néanmoins préservé certains éléments de l’héritage commun, grâce auxquels il est possible de réinvestir des valeurs sans doute trop rapidement abandonnées par la modernité. En tant que responsable religieux, nous vous enjoignons à prendre en considération dans vos travaux la dimension religieuse de l’Europe, en faveur de la cohésion. C’est dans cette perspective que nous avons initié, depuis 1995, un dialogue fertile entre notre Eglise et le PPE. En effet, par le dialogue et sa nature profondément théologique, nous favorisons la rencontre des cultures et des religions. Notre propos consiste alors à faire connaître les positions traditionnelles et multiséculaires de notre foi. Par le PPE, c’est l’ensemble de l’Union européenne que nous souhaitons impacter. Ainsi, notre participation à ces réflexions se pose comme un acte de diaconie générale, au profit de l’ensemble des peuples de la région.

Nous vous prions, Monsieur le Président, de bien vouloir transmettre nos plus sincères félicitations à l’ensemble des participants de votre congrès. Nous attendons avec le plus grand intérêt les fruits de vos travaux, dans l’assurance qu’ils nous permettront d’approfondir le sens du vivre ensemble européen, fort dans l’adversité et continuellement porteur d’un message de paix. Quelle réponse attendons-nous : « plus d’Europe » pour plus de paix.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos cordiales salutations.

Phanar, octobre 2012



+ Le Patriarche Œcuménique Bartholomée 1er



Monsieur Wilfried Martens
Président de l’EPP
10, rue du Commerce
1000 Bruxelles
Belgique