[English] Printer-friendly version
The Ecumenical Patriarch
The Ecumenical Patriarchate
Bishops of the Throne
List of Patriarchs
Other Orhodox Churches
Theological and various articles
Ecological activities
Youth ministry
Interchristian relations
Conferences
Photo gallery
Holy Monasteries and Churches
Creed
Church calendar
Icons
Byzantine music
Contact details

Ἀρχική σελίς
Ἀρχική σελίς

MUSÉE D’ART CHRÉTIEN
DU PATRIARCAT ŒCUMÉNIQUE
Chambésy Genève
CÉRÉMONIE D’INAUGURATION
Jeudi, le 3 février 2011
Discours
de Sa Sainteté le patriarche œcuménique Bartholomaios

Ἐπιστροφή
Ἐπιστροφή

Vos Éminences chers frères en Christ,
Vos Excellences Messieurs les Ambassadeurs,
Vos Excellences les représentants des Autorités Suisses
Honorables représentants du Musée Benaki
Monsieur l’Archonte Dr Spiro Latsis et les autres dignitaires de la sainte Grande Église du Christ
Assistance amie des arts,

Il y a quarante-cinq ans, sous le patriarcat de notre bienheureux prédécesseur Athénagoras, était créée la Stavropigie du Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique. Conformément au Tome de fondation patriarcal et synodal, parmi ses buts statutaires figurait surtout et avant tout celui d’informer la chrétienté d’Occident, l’Europe occidentale plus particulièrement, sur le culte, l’enseignement, la tradition et la théologie. Certes, jusqu’à présent, ce but était servi par le Centre moyennant l’ensemble de ses activités, ensuite par l’Institut d’études supérieures en théologie orthodoxe créé ultérieurement en son sein. Toutefois à notre avis, « quelque chose manquait ». Et ce « quelque chose » était un Musée ecclésiastique ou un trésor de reliques où seraient exposés des objets de valeur liturgiques, des icônes, des habits sacerdotaux et des livres, bref tout ce qui exprime le parcours historique de notre culte, art ecclésiastique, théologie et vie d’Orient. C’est cela que nous avons la grande joie et la profonde satisfaction d’inaugurer aujourd’hui.

Certes, cet heureux moment est l’aboutissement d’un long et laborieux processus, après de nombreuses difficultés, des problèmes d’ordre technique, des obstacles et des revers pratiques, qui n’ont toutefois changé ni notre volonté ni notre vision. La réalisation de ce Musée était la volonté de Dieu et c’est Dieu qui a aplani la voie, aidé à surmonter des obstacles de toute nature, ravivé l’enthousiasme de tous, inspiré des personnes bienveillantes à s’empresser d’aider, mis en marche des rouages d’organisations amies du progrès pour apporter leur assistance, et voilà, aujourd’hui le rêve est devenu réalité !

Nous tenons à remercier chaleureusement tous ceux qui ont œuvré et contribué, d’une manière ou d’une autre, pour obtenir la création, l’édification et le fonctionnement, à partir d’aujourd’hui, de notre Musée, et leur dispensons notre cordial contentement patriarcal. Son Éminence le métropolite Athanase de Chalcédoine, Son Éminence le métropolite Jérémie de Suisse, Son Excellence l’évêque Makarios de Lampsaque, la Fondation Latsis – fondation d’utilité publique aimant la nation et toujours disposée à la bienfaisance – et l’honorable Archonte Actuaire Dr Spiro Latsis avec l’honorable Archonte Maître Evangélos Chronis, directeur général du Groupe Latsis, et leurs autres excellents collaborateurs, sont les premiers à mériter le juste éloge de l’Église Mère. Tout particulièrement, nous mentionnons la généreuse donation de la Fondation Latsis, sans laquelle il ne serait pas facile de faire face au coût financier de l’ouvrage. La Fondation Latsis est toujours à l’écoute des besoins du Patriarcat œcuménique et y répond de façon noble et exemplaire. C’est pourquoi nous saisissons cette heureuse occasion pour remercier chaleureusement l’honorable Mme Henriette Latsis dont la présence ici ce soir nous remplit de joie. Concernant plus particulièrement l’ouvrage que nous sommes en train d’inaugurer, la contribution de la Fondation Latsis ne se limite pas au financement, mais notre bien-aimé Dr Spiro Latsis a bien voulu offrir aussi pour y être exposés plusieurs objets de sa collection familiale ; nous l’en remercions de tout cœur et nous lui disons notre gratitude.
Cependant, ce Musée d’Art Chrétien commence à fonctionner par une somptueuse exposition inaugurale intitulée : «Reliques de l’Église grecque orthodoxe du XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle, de la Collection du Musée Benaki ». Le Musée Benaki, cette éminente et célèbre fondation spirituelle, est le fruit de l’amour de la nation du grand bienfaiteur national Antoine Benakis. Enrichi au cours du temps par des trésors du Monde Hellénique, le Musée a le bonheur de posséder, parmi d’autres, plusieurs reliques ecclésiastiques d’Asie Mineure et de Thrace orientale dont il est entré en possession à la suite des événements tragiques pour notre pieuse Nation, survenus au cours de la troisième décennie du vingtième siècle. Son honorable direction, qui a eu l’amabilité de répondre à une demande dans ce sens, a cédé une partie de ces reliques pour être exposées temporairement ici et pour inaugurer le Musée du Patriarcat œcuménique. Nous sommes profondément reconnaissants à l’honorable Conseil d’administration et à la Direction du Musée Benaki de ce généreux prêt, et nous y ajoutons de nombreux remerciements à Mme Anne Ballian du soin et de l’attention qu’elle y a apportés et de son labeur. Les reliques exposées, chère assistance, un mélange d’art chrétien et post-byzantin, proviennent de Cappadoce, pays natal de saints, du Pont et de Thrace orientale ; elles reflètent le fond de l’âme de nos nationaux réfugiés de ces terres, ainsi que la vieille noblesse et courtoisie de la Romanité. Une fois que nous les aurons appréciées exposées, nous pourrons les étudier plus à fond dans les pages du beau Catalogue de l’Exposition, publié en deux langues, pour l’apparence achevée et esthétiquement parfaite duquel nous félicitons aussi ceux qui ont contribué à son élaboration, publication et financement.

Nous avons la ferme conviction que les visiteurs occidentaux, et pas seulement, de ce Musée ecclésiastique du Patriarcat œcuménique y trouveront une fenêtre supplémentaire, ouverte sur notre Orient, et sur la tradition et la vie grecques orthodoxes, que notre grande affection envers eux leur offre aujourd’hui avec des bénédictions. Rendons grâce, gloire et bénédiction au dispensateur de tout bien, le saint Dieu dans la Trinité, pour cela et pour tout !

Et une dernière parole, pour exprimer notre joie supplémentaire et satisfaction, car l’inauguration du Musée d’Art Chrétien est assortie du vernissage d’une exposition de photos sur le Sinaï, œuvre du talentueux et célèbre photographe et voyageur Fred Boissonnas que nous apprécions tous ce soir. Nous remercions chaleureusement les propriétaires de la collection du plaisir artistique qu’ils offrent à nous et à de nombreux autres visiteurs, et souhaitons que notre Centre de Chambésy accueille à l’avenir d’autres nombreux et importants événements artistiques et, en général, culturels.